Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics Lydia MOONTA: avril 2017

r

Nous sommes des Barcarèsiens, qui aimons et protégeons ce patrimoine inaliénable de notre commune

vendredi 14 avril 2017

Le Lydia-Moonta en cartes postales. Episode 1, Australie et Grèce



Sous le pavillon de l'Adéalaïde-Ship-Company :









variante :











Sous le pavillon de l'Hellenic-Mediterranean-Lines :








Olivier Alba / Xavier Cuvelier-Roy


vendredi 7 avril 2017

Qu'est ce qu'on mange à bord? La gastronomie sur le Lydia-Moonta





A bord du Moonta on mange bien !

Adélaïde Steamship Co (1931-1955)


Menu de guerre dit "d'austérité"

Menu dans les deux dernières années de navigation du Moonta en Australie


Mais à bord du Lydia c'est pas mal non plus...

 Le Restaurant du Lydia 
(époque SEMETA) 1967/1973



























Décidément on se régale !!!



Le restaurant "Isadora"- Casino du Lydia- (1974-1978)

Pas de menu retrouvé à ce jour du restaurant "Isadora", mais des photos qui nous présentent les mets servis à table. Il est à noter que c'est le célèbre cuisinier Georges Landriot qui officie en cuisine et confectionne aussi les "en-cas" du snack "le Crésus juste un pont en dessous

Le maitre d'hotel


le Gibier




Et enfin pour terminer le restaurant 
"Côté mer" époque Partouche







 
















Bon appétit !!!

                                                             Olivier Alba

samedi 1 avril 2017

Le Lydia en péril "masqué" ?


Nous sommes le 2 avril, la récréation est terminée (jusqu'au 1/1/2018 !) :




Habile maquillage ? La question nous est posée par le contre-amiral (CR) Lasticoach, qui prend une heureuse retraite depuis une paire d'années au Barcarès, dans une villa qu'il a acquis dans les années 70.

"Ce navire m'a toujours inspiré, c'est normal pour un marin et je passe de longs moments, au cours de ma promenade quotidienne, à le voir progressivement reprendre ses belles formes d'origine.

Mais je suis très surpris de la manière avec laquelle un problème important a été traité malgré les nombreuses alertes que j'ai lancé ces dernières années.


J'ai en effet constaté (mètre-ruban en main, fil à plomb et photos à l'appui) un affaissement de sa structure, au tiers avant pour être plus précis, conséquence probable de la déliquescence du lit de sable et gravier sur lequel il repose depuis 1967. Effet mécanique du ressac lors des tempêtes, pression du bétonnage qui l'enserre ou... ? L'étrave loin de s'enfoncer, s'est au contraire élevée au fil des années de 27 centimètres et les membrures apparaissent sous les tôles qui se sont froissées  !
 


C'est doublement inquiétant, car cela démontre que ce n'est pas la masse qui s'enfonce, mais au contraire la partie avant qui s'est élevée : à l'évidence la structure du Lydia s'est fragilisée et une pliure est apparue au tiers avant, peut-être due aux multiples ouvertures tronçonnées dans ses flancs. Celles-ci sont fort heureusement réduites actuellement au strict nécessaire: simple coïncidence ou tardive prise de conscience ?"


Alors... cette nouvelle (et conforme) ligne de flottaison masque-t-elle en fait un problème grave pour sa conservation ?























Nous posons la question !

Nous remercions le contre-amiral Lasticoach pour cette communication avec le schéma et les photos qu'il nous a aimablement autorisé à reproduire ici
 

Souvenez-vous du poisson d'avril 2016 : ICI