Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics Lydia MOONTA: Le paquebot des sables-le tome 5 fantôme- épisode 2

r

Nous sommes des Barcarèsiens, qui aimons et protégeons ce patrimoine inaliénable de notre commune

vendredi 9 mars 2018

Le paquebot des sables-le tome 5 fantôme- épisode 2

  Lorsque sort la bande dessinée "Le Paquebot des sables", il était prévu au départ 6 tomes.

 



 

 Hélas, les aléas feront que cette très belle série demeurera inachevée.
 Le président d'honneur de l'AAML, Jacques Hiron, scénariste et auteur de cette bande dessinée a bien voulu nous confier le scénario de ces 2 tomes manquants ainsi que la documentation qui aurait été fournis au dessinateur. 
Voici donc pour vous la suite en exclusivité.

La suite donc...

  

 

Planche 7

Un an plus tard, en 1966, à Sydney. Ils font du bateau (un beau voilier, un sloop habitable mais que l’on sent taillé pour la course) dans le port de Sydney. Ils sont quatre à bord : Stan, Mel (un ami de Stan), Paul, et Fred. Ils viennent de disputer une régate, sont arrivés troisième et rejoignent maintenant leur mouillage à Wooloomooloo, proche de l’opéra de Sydney (voir Google earth). Une fois le bateau rangé, ils se retrouvent au El Rocco, le bar du lieu. Le projet de plongée aux Philippines est de nouveau évoqué. On apprend que Yoshito n’en sera pas : il doit repartir au Japon au siège du groupe Seibu. La TV marche et on va voir apparaître Carol en présentatrice d’une émission d’actualité. Fred a toujours une liaison amoureuse avec elle, devenue une journaliste en vogue, très indépendante et arriviste. Piquante aussi. Fred est plus motivé par le challenge, les relations qu’il fait ainsi et qu’il utilise dans ses affaires, la réussite sociale que représente sa liaison, que profondément amoureux.

L’action de cette séquence se déroule à Sydney, sur un voilier (de taille moyenne : genre un dix mètres) qui vient de disputer une régate (arrière-plans très classiques : le grand pont métallique (Voir le guide Hachette et Google earth)

 

  Attention, l’opéra n’est encore qu’un chantier : démarré en 1959 il ne sera achevé qu’en 1973 !) 

 

 

Ensuite au bar proche de son mouillage.. L’équipage est composé de Mel (un peu plus âgé que les trois autres : il a la quarantaine), Stan, Paul, et Fred.

Case 1
Texte de légende off : «  Un an plus tard, à Sydney, sur le bateau de Mel, un ami de Stan... »
Case panoramique centré sur le bateau de Mel qui termine la régate troisième en arrivant juste derrière le second que ne le distance que de quelques dizaines de mètres. On distingue, pas très loin, le bateau qui est arrivé premier en franchissant la ligne matérialisée par deux bateaux jury arborant les pavillons réglementaires. Mel est à la barre de son bateau. Fred est au winch de l’écoute de grand voile, dans le cockpit, avec Paul qui est lui est au winch de l’écoute du génois ; Stan est à l’avant, en train de rentrer le spi. La régate se déroule au cœur du plan d’eau de Sydney, le chantier de l’opéra encore en construction est visible.

Case 2
Cadrage plus resserré sur le bateau de Mel. La vue est traitée comme si on était sur l’avant du bateau en regardant vers l’arrière. On se rend compte que les autres bateau de la régate sont nettement distancés. Les trois premiers ont finis dans un mouchoir de poche.
  • Bravo les gars ! Troisième, avec du sacré beau monde en face, c’est une belle place ! (Mel, toujours à la barre (c’est une roue), regardant ses équipiers donc vers l’avant, tendant le bras droit, poing fermé et pouce relevé)
Case 3
A traiter en contrechamp de la case précédente : on est sur l’arrière du bateau et on voit vers l’avant
  • Normal, Mel... Avec un équipage international comme le nôtre, ton bateau est au top niveau ! (Paul)
  • Même qu’on va encore se défoncer pour rallier vite fait le mouillage de Wooloomooloo... (Fred)
  • ...Vu que tu nous as promis le champagne au « El Rocco » si on montait sur le podium ! (Fred dans une seconde bulle distincte)
Case 4
On voit l’arrivée du bateau dans l’anse de Wooloomooloo (voir Google earth) où se trouve la marina qui est le mouillage habituel du bateau. On distingue les quatre gars sur le pont : un à la barre (Mel) un autre à l’avant (Fred) en train d’affaler le génois, le troisième au pied du grand mât (Paul) en train d’amener la grand voile et le quatrième (Stan) le long du bord, en train d’installer des pare-battages. Demande-moi tous les détails que tu veux sur la scène : j’ai vécu ça x fois... L’enseigne du bar El Rocco et ce dernier doivent apparaître clairement dans le décor.
Texte de légende off : «  Quelques temps après, en arrivant au mouillage de Wooloomooloo.. »
Sans texte de dialogue
Case 5
Les quatre amis sont attablés au El Rocco, à l’intérieur. Décor très cosy, ambiance vieille marine, style yacht-club huppé.
De grandes baies vitrées donnent sur la marina. Je te laisse le soin de définir les cadrages que tu veux. Il y a un poste de télé ouvert dans un coin de la salle. On aperçoit Carol dans on rôle de présentatrice d’une émission d’actualité
Texte de légende off : « Une demi-heure plus tard, au El Rocco... »
  • Pas de problème Mel : d’accord pour remettre ça dans quinze jours... (Fred qui ne voit pas le poste de TV car il lui tourne le dos
  • Eh ! Fred, regarde la TV : y a ta nana qui officie ! (Paul, qui fait face à Fred à table et a donc naturellement l’écran TV dans son champ de vision)
Case 6
  • Un an que tu es avec elle ! Un record, non ? (Paul, jouant le admiratifs)
  • Faut dire qu’elle est plus qu’attachante ! Elle est craquante ! Et même bonne journaliste.. Tu ne nous la marierais pas un de ces jours, Fred ? (Stan)
Case 7
  • Alors là, ça ne risque pas... ! Franchement, je ne la vois pas du tout comme la mère de mes futurs enfants... (Fred qui s’est retourné pour apercevoir Carol à l’écran
  • Ni moi comme le père des siens ! Elle ne pense qu’à sa carrière ...! (Fred dans une seconde bulle distincte)
Case 8
  • Je conjugue cette liaison au présent, uniquement au présent... (Fred qui s’est retourné et ne regarde donc plus la TV)
  • Et en plus, c’est bon pour mes affaires. Je ne vous dis pas les relations que je me fais grâce à elle ! (Fred dans une seconde bulle distincte)




Planche 8

Fred découvre que Mel, l’ami australien de Stan a fait son voyage de noces sur le Moonta. Evocation…

 

Stan signale qu’il connaît un vieux japonais, Li (la cinquantaine, qui vit très modestement en Australie. Très solitaire, il tire le diable par la queue), qui pourrait les accompagner pour les aider à traduire les inscriptions en japonais qu’ils pourraient trouver sur les épaves. Et puis surtout il sait bien cuisiner. Bien utile pour nous. Je le fais souvent travailler comme extra... Fred manifeste l’envie de le rencontrer avant. Stan lui donne son adresse.


Case 1
La séquence se poursuit au El Rocco où les quatre amis sont toujours attablés. Varier les cadrages en jouant sur les décors car l’action de cette planche se situe uniquement dans l’établissement.


 

  • Dis-moi, Fred, Stan m’a raconté que tu étais déjà venu en Australie, avant guerre... (Mel)
  • C’est vrai, c’était en 1937. J’avais six ans. J’y ai fait une croisière, avec ma mère... (Fred)
Case 3
  • Justement... C’était quoi, le nom du bateau ? (Mel)
  • Le Moonta *. Pourquoi ? (Fred)
*Lire le tome 2 du Paquebot des sables : Ingrid



Case 2
  • C’est fou ça ! Figure-toi que moi aussi j’y ai fait un voyage. Et pas n’importe lequel : mon voyage de noces... En 1954... Bons souvenirs... (Mel)
  • Moi aussi. Mais pas du même genre... Presque un pélerinage... (Fred)
Case 4
  • Le Moonta a été lancé au Danemark, sur le chantier naval de ma famille maternelle. Et mon père est mort à son bord, pendant sa construction... (Fred)
  • C’était un bon bateau... Tu peux être fier de ceux qui l’ont conçu, Fred... (Mel, sérieux et admiratif)
Case 5
Les quatre amis se lèvent et s’apprêtent à sortir
  • Puisqu’on parle voyage, et que notre projet philippin n’est pas abandonné, que je sache, j’ai une info. Je connais un type qui pourra nous être utile... (Stan)
Case 6
Ils continuent à discuter, debout, sur la terrasse de l’établissement. La vue sur la marina est jolie.
  • Un ancien soldat japonais. Li... Très solitaire... Il tire le diable par la queue... Je le fais souvent travailler comme extra... (Stan)
  • T’as bon cœur, Stan, c’est bien... Mais en quoi pourrait-il nous être utile ? (Paul)
Case 7
Cadrage sous forme d’un gros plan sur Stan
  • Ben, peut-être pour traduire les inscriptions en japonais sur les épaves... Mais surtout, il sait bien cuisiner. Une perle ! (Stan)
Case 8
Le groupe commence à se disperser, chacun allant dans sa voiture stationnée sur le parking situé sur le côté de l’établissement
  • Bonne idée Stan ! J’aimerais bien faire sa connaissance... Avant, je veux dire... Tu pourras me passer son adresse ? (Fred)
  • Pas de problème Fred... Présente-toi de ma part... (Stan)



Planche 9

Fred fait connaissance de Li

Fred sauve fortuitement la vie de Li alors qu’il allait être victime d’un accident. Li marche le long du quai et se retourne pour saluer Fred une dernière fois. Il ne voit pas un câble à terre, trébuche et tombe dans le bassin. Fred fonce et plonge. Il rattrape Li qui commençait à couler car il ne sait pas nager.

Profonde reconnaissance de Li. Il se confie à Fred.

Case 1
La scène se passe sur la terrasse d’un petit bar assez miteux, presque une baraque, dans un quartier du port (le long d’un bassin où il n’y a pratiquement pas d’activité : impression d’abandon) qui respire plutôt la misère que l’abondance. Fred et Li sont debout et le premier est en train de prendre congé.
Texte de légende off : “Quelques jours plus tard…”
  • Content d’avoir fait votre connaissance Li. Nous seront très heureux que vous fassiez partie de la petite expédition. (Fred)

Case 2
  • Si nous arrivons enfin à la monter un jour. Ça fait plus d’un an qu’on en parle... ( Fred dans une seconde bulle distincte)

  • Moi serais très honoré... Et patient... (Li)

Case 3
Li et Fred se disent au revoir : style courbette japonaise
Sans texte de dialogue

Case 4
Li s’éloigne en marchant le long d’un quai. Il se retourne vers Fred qui s’est rapproché de sa voiture garée à proximité, par pure politesse, pour lui faire encore un petit signe style sourire et amorce de petite courbette. On aperçoit un câble au sol, une amarre, en travers de son chemin
Sans texte de dialogue

Case 5
Li s’est pris les pieds dans le câble et tombe dans le port (ou le canal...)
PLOUFF !
Sans texte de dialogue
Case 6
Li appelle à l’aide (en anglais = Help !!! Help !!! ? ou en japonais ?). De toute évidence il ne sait pas nager. Fred court vers l’endroit d’où il est tombé et s’apprête à plonger
Sans texte de dialogue

Case 7
Fred a plongé et crawl vers Li qui se débat toujours : il gesticule maladroitement dans l’eau
Sans texte de dialogue

Case 8
Fred a pris la situation en main : il est à côté de Li, lui maintient la tête hors de l’eau et nage en direction d’une échelle verticale proche
  • Cool, man... It’s OK, now... (Fred)
Case 9
Texte de légende off : “Quelques instants plus tard…”
Fred et Li sont debout, sur le quai. Fred a passé son bras autour de l’épaule de Li, comme pour le réconforter. Li le regarde avec une évidente reconnaissance. Ce qui va justifier sa confidence.
  • Monsieur Fred, je dois vérité à vous... (Li)
  • Là-bas, aux Philippines, il y a vrai trésor ! Et moi, savoir où il est ... (Li, dans une seconde bulle distincte)

Séquence 4 (ex 6) (2 planches. Cumul = 10 planches)

Evocation par Li de l’existence du trésor de Yamashita, version philippine essentiellement, mais pas uniquement

Texte du synopsis de base, pour mémoire.

Confidences sous forme de flash back Lors de son dernier passage à Tokyo, Li a reçu les confidences de son frère (Tadashi, plus âgé que lui), qui était l’un des officiers japonais ayant organisé la dissimulation du trésor aux Philippines. Il est présent dans le flash-back de la planche N° 1. Il lui a révélé peu avant son décès ce qu’il savait sur l’une des caches, dont il s’est spécifiquement occupé.. Pourquoi Li ne joue t-il pas le coup tout seul ? Pour lui, ce trésor appartenait au Japon. Son honneur lui interdisait d’y toucher. Il sait depuis peu que ce sont les USA qui on tout raflé. Sans la moindre vergogne. C’est pour cette raison qu’il parle aujourd’hui. Et peut-être que cette cache que lui a indiqué son frère ne leur est-elle pas encore connue…


Planche 10
L’action se déroule toujours à Sydney  Trouver un décor qui évite un graphisme statique. Flash-back ensuite, puis les questions de Fred

Case 1
Texte de légende off : “Peu après, à la terrasse du restaurant où Fred a invité Li…”
Fred et Li sont à la terrasse d’un restaurant au bord de l’eau.. Quartier chic, huppé, contrastant avec la précédente scène: on est au centre de Sydney. Ce pourrait être le Cruise Bar près du grand pont à la gare maritime, ou à l’Overseas Passenger Terminal. Beaucoup de trafic maritime. Arrivée d’un grand paquebot comme toile de fond. A situer via Google earth et le guide Hachette pour sélectionner ce que tu préfèreras

  • Il y a deux ans, moi retourner au Japon. Mon frère, Tadashi, très malade, bientôt mort... (Li)
Case 2
Début d’un flash back évoquant l’origine des trésors cachés. Citer l’opération Lys d’Or
Tadashi raconte et dans une bulle de pensée on voit une des cases de la planche N° 1. Ceci pour que le lecteur puisse bien faire le lien
Texte de légende off : « Lui confier grand secret à moi. Lui participer à opération Lys d’Or, pendant la guerre.... »
On voit Tadashi sur un lit d’hôpital, bien mal en point et son frère Li à côté de lui

Case 3
Texte de légende off : «...C’est grave pillage richesses des pays occupés par soldats de l’empire du Soleil Levant... Pour l’empereur et le gouvernement...
Dessin d’une scène de pillage où les soldats japonais s’emparent des biens de coréens ou de chinois : bijoux, statue de Bouddha en or... Les particuliers ainsi dépouillés pleurent gémissent, supplient...

Case 4
Texte de légende off : « ...Général Yamashita, supérieur de mon frère aux Philippines, avait donné à lui responsabilité de mettre à l’abri un gros trésor. Pour ramener lui au Japon, à l’empereur, après fin de la guerre...
On voit le général Yamashita en train de donner ses consignes à Tadashi.
Plusieurs photos de Yamashita sur Google en recherche d’images sur « general Yamashita »

Case 5
Texte de légende off : « ...Tadashi faire ça en 1945. Et lui respecter consigne : pas de témoin ! »
Reprise d’une des cases de la planche 1 en bulle de pensée de Tadashi en train de raconter cela à Li

Case 6
Dernière case du flash back
Texte de légende off : « Mais jamais possible rapatrier trésor au Japon. Yankees devenus les chefs dans mon pays... »
Dessin montrant le général McArthur, la pipe au bec et les Ray ban sur le nez, devant l’empereur Hirohito amorçant une courbette. Beaucoup de photos de McArthur sur Google en faisant une recherche d’images sur « general McArthur »



Case 7
Fin du flash-back. Retour à la terrasse du restaurant
  • Moi serais honoré vous retrouver trésor Tadashi a bien caché. Moi aiderai vous... (Li, cérémonieux)
Case 8
  • Mais... Mais pourquoi me confier un tel secret ? Pourquoi ne pas aller vous-même récupérer ce trésor ? (Fred, étonné)

Planche 11

Case 1
Utiliser le décor du lieu pour varier les angles de vue, les cadrages, afin d’éviter toute monotonie. Champ et contre-champ. Gros plans et cases panoramiques.

 L’arrivée d’un paquebot, presque sous leurs yeux, permet beaucoup de possibilités : approche du navire, actions des remorqueurs qui l’aident dans sa manœuvre d’accostage au quai voisin...


  • Moi vieux, et solitaire. Pas vrais amis ici... Et honneur à moi interdit ! (Li, réaliste)
  • ...Trésor appartient à mon pays. Honte insupportable si moi voler... (Li, dans une seconde bulle distincte de la précédente)
Case 2
  • Mais alors, vous devriez en informer votre gouvernement... (Fred, avec logique)
  • Moi pensé, mais moi renoncé... (Li, avec des regrets)
Case 3
  • Pourquoi ? (Fred, curieux)
  • Yankees en profiteraient aussitôt... Eux pas se gêner ! Eux rafler toutes les richesses de l’empire cachées ici aux Philippines... (Li, fataliste et aussi avec de la rancœur)
  • Et Marcos maintenant au pouvoir, alors aucune chance Japon récupère ses richesses... (Li dans une seconde bulle distincte de la précédente)
Case 4
  • D’ailleurs, est-ce vraiment au Japon qu’elles devraient revenir ? (Fred, avec tact)
  • ... Je crois que c’est plutôt les pays qui ont été spoliés qui devraient les récupérer... (Fred, dans une seconde bulle distincte)
Case 5
  • Ça, autre problème... Qui dépasse moi... De toute façon, seul mon pays pourrait faire. Pas moi... (Li, logique avec lui-même)
Case 6
  • Moi pas voir autre solution. Moi préfère vous récupérer ce trésor plutôt que Yankees. Vous faire ensuite ce que vous vouloir... (Li, résigné)
Case 7
  • Merci, vraiment....Je suis honoré... Mais on parle peut-être pour ne rien dire... Qui sait si tout cela est encore là... ? (Fred, sondant avec délicatesse)
Case 8
Gros plan sur Li
  • Si. Moi savoir. Mon frère seul témoin... Seul à moi il a parlé... Trésor toujours là... (Li, très sûr de lui)

Séquence 5 (ex 7 & 8) (2 planches, peut-être 3. Cumul = 12 planches)

Texte du synopsis de base, pour mémoire.

Fred convaincu de monter une expédition avec Li pour récupérer l’or. Ce projet l’excite. Fred réussit à convaincre Li. Préparatifs. Il profite de vacances pour organiser un séjour chez ses amis plongeurs qui vivent aux Philippines. C’est le prétexte qu’il donne à Carol. Il l‘invite mais il sait d’avance qu’elle ne sera pas tentée : elle a horreur de mettre la tête sous l’eau. Elle n’ira pas. Fred ne dit pas la vraie raison de son voyage à Carol, car il est convaincu qu’elle en ferait un scoop ! Un peu amoureux, mais lucide et très méfiant…

Le début des recherches aux Philippines + apparitions d’ombres menaçantes, ou plutôt mystérieuses. Li d’abord, Fred ensuite ont la sensation d’être surveillés, épiés. Y aurait-il d’autres personnes sur la même piste ?

Planche 12

Fred revoit Li à Sydney et annonce son prochain voyage à Carol
Les trois premières cases constituent un strip horizontal en haut de la planche.
Case 1
Fred est allé voir Li dans son quartier. Ils sont en train de déjeuner dans un petit restaurant chinois du secteur du port où habite Li. Ils mangent avec des baguettes. L’endroit n’est pas sophistiqué pour deux sous, mais ce n’est quand même pas un coupe-gorge  : c’est simplement un établissement pour une clientèle à petits revenus. Tu peux les situer en salle à l’intérieur, mais on peut aussi imaginer qu’il y ait une petite terrasse avec vue sur un bassin du port. Comme tu le sens. Dans cette dernière hypothèse le basin est très peu animé, un ou deux bateaux maximum à quai. Style très petits cargos, qui ne sont de première jeunesse. Ce n’est pas le même bassin que celui de la planche 9. Je possède quelques vieilles photos de ports australiens : à utiliser.
Texte de légende off : “ Trois jours plus tard... »
  • C’est d’accord Li. Je fonce ! Nous partirons dans dix jours. Tous les deux. Uniquement. Et je n’en parle à personne... (Fred)
  • Etre mieux comme ça... (Li)
Case 2
  • Il faut que je trouve un explication pour Carol… (Fred, parlant pour lui-même en fait)
Case 3
Li approuve de la tête la remarque de Fred
  • Pas question de la mettre au courant ! Elle ne penserait qu’à en tirer un reportage ! (Fred
Case 4
Texte de légende off : “ Le surlendemain, dans l’appartement de Fred à Sydney... »
On voit Fred et Carol. Lui est au lit et elle commence à se rhabiller. Elle enfile sa petite culotte, ou ses bas, ou son soutien-gorge, comme tu le sens, mais sans trop montrer : suggérer est plus efficace. On imagine qu’ils viennent de faire un gros câlin...
Sans bulle de texte.

Case 5
Carol poursuit son strip-tease à l’envers Elle est assise au bord du lit et s’apprête à agrafer son soutien-gorge, ou mettre ses bas, selon ce que tu auras choisi à la case suivante.
Sans bulle de texte.

Case 6
  • Tu sais, cette partie de plongée qu’on doit organiser aux Philippines.. (Fred, toujours allongé, lui caressant négligemment le dos du bout des doigts)
  • Oui, tu m’en a déjà parlé... Eh ! bien ? (Carol, assise au bord du lit, est en train d’enfiler ses bas, ou son soutien-gorge)
Case 7
Carol continue de s’habiller pendant que Fred parle
  • Je pars là-bas en repérages. A la fin du mois... J’ai des contacts sur place... (Fred)
Case 8
  • Tu veux venir ? (Fred)
  • Très peu pour moi, merci... Mais décroche-moi une interview avec Marcos et j’accoure ! (Carol, avec certitude)

Planche 13
Case 1
Texte de légende off : “ Quinze jours plus tard, aux Philippines, à côté de la capitale, Manille... »
Paysage campagne au pied d’une colline calcaire, comme une petite falaise, avec de nombreuses ouvertures genre grottes naturelles. Fred et Li rentrent à pied de ce site et se dirigent vers une route que l’on devine plus loin.
Sans bulle de dialogue

Case 2
  • C’est plus clair maintenant... Ce doit être la bonne galerie. Visiblement abandonnée... (Fred
Case 3
  • On reviendra de nuit. Pour déblayer le sable au fond ... (Fred)
  • Plus prudent, oui... Etre discrets... (Li)
Case 4
On distingue un personnage en premier plan, dans l’ombre d’un gros buisson, dissimulé à la vue de Fred et Li qui les observe. On apprendra plus tard qu’il se prénomme Jim
  • Allez on rentre à l’hôtel. Un peu de repos s’impose.. (Fred s’approchant avec Li de leur voiture de location (il y a le macaron H pour « Hire » ), un pick-up américain Sweptside Dodge de 1958


Case 5
Texte de légende off : « Un peu plus tard, au Manila Hotel.... »


Au second plan, Fred et Li sont au comptoir de la réception de l’hôtel. Le réceptionniste (philippin) leur tend leur clef de chambre qu’ils viennent de réclamer
Au premier plan, Jim, l’homme aperçu à la case précédente est assis dans un fauteuil dans l’entrée de l’Hôtel, faisant semblant de lire un journal, mais en fait observant attentivement Fred et Li
  • Rendez-vous à 20 h, au restaurant de l’hôtel ? Ça vous va ? (Fred à Li)
  • C’est d’accord, Monsieur Fred. (Li)
Case 6
On aperçoit Fred et Li qui rentrent dans l’ascenseur. Le type qui les observait s’est levé et s’approche de la réception
Sans bulle de texte
Case 7
  • Ce soir, y a une fête pour le type qui vient de prendre sa clef, avec son ami Japonais... On m’a demandé de lui préparer une surprise... (Jim, s’adressant au réceptionniste)
Case 8
  • Je suis sûr que pour 50 dollars, vous allez m’aider à ne pas faire d’impair... Quelle est l’orthographe exact de leur nom ? Et leur adresse complète... (Jim, tendant un billet de 50 dollars)
  • Pour une fête... Bien sûr, Monsieur... Il faut respecter les traditions. Je vous mets ça par écrit... (Le réceptionniste tendant la main pour saisir le billet)


A suivre...

Jacques Hiron

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires seront modérés dès l'instant où ils porteraient atteinte à la morale, se commettraient à des attaques ad-nominem de façon injurieuse ou diffamatoire. Attention à ne pas confondre commentaires et forum !