Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics Lydia MOONTA: mai 2016

r

Nous sommes des Barcarèsiens, qui aimons et protégeons ce patrimoine inaliénable de notre commune

vendredi 27 mai 2016

Août 1978, les Pieds Nickelés s'emparent du Lydia. Episode 3 et fin

La semaine dernière nous avions laissé les trois comparses lorsqu'ils arrivaient au casino, l'un d'entre-eux grimé en riche prince arabe, cousu de pétrodollars....

Leur plan est de faire perdre beaucoup d'argent au "prince arabe". L'argent perdu n'existant pas puisqu'ils payent en billets à ordre, ce qui se fait couramment pour les très grosses fortunes dont on garantit la solvabilité. En revanche l'un des trois compères récupère des plaques de jeu et va se les faire rembourser en passant pour un joueur chanceux:

Le roi du pétrole flambe et distrait l'attention:



Pendant ce temps, le complice encaisse certaines plaques non jouées:




Mais tout se complique lorsque Kuniko, par déférence, demande à un des serveurs arabe du casino de porter une coupe de champagne au "prince" et de s'adresser à lui dans cette même langue:




Évidemment le "prince" ne comprend un mot de ce qui lui est dit ce qui met la puce à l'oreille de Kuniko:



Cette révélation du serveur lui démontre qu'elle est en train de se faire escroquer, ce qui la met dans tous ses états. Elle veut alors, à l'aide du personnel du casino, se saisir des trois comparses:


 
Pour eux ne reste qu'un seul salut: la fuite, mais ils se retrouvent bloqués sur les ponts supérieurs:



 

Les trois amis, oubliant que le paquebot est noyé dans les sables, décident de sauter par dessus bord pour rejoindre Port-Leucate à la nage:



 Et il se font cueillir par la maréchaussée...

... A laquelle, naturellement, ils fausseront compagnie:

Fin de l'aventure...


Olivier Alba











vendredi 20 mai 2016

Aout 1978, les Pieds Nickelés s'emparent du Lydia. Episode 2

La semaine dernière nous avions laissé Filochard, Ribouldingue et Croquignol au pied du "Paquebot des sables et de son luxueux casino pendant la période japonaise. Les trois comparses, jamais en manque d'idée, mettaient au point un plan pour quelque mauvais coup.

...Leur plan est de se faire passer pour de riches clients venus des pays du Golfe...


...Mais évidemment comme ils n'ont pas d'argent, ils demandent à jouer avec des billets à ordre ce qui laisse Kuniko Tsutsumi (eh oui, c'est bien elle!) sceptique...


...Même si elle finit par accepter devant la promesse d'un riche nabab jouant dans son casino et prêt à perdre des millions (en plus nous, nous savons que la santé financière du casino n'est pas brillante, en effet il fermera en octobre de la même année):



De leur côté, les trois comparses ont tout préparé:



Et le faux prince arabe fait une entrée remarquée au casino du Lydia:


 La suite?

Et bien il faudra attendre encore une semaine...


Olivier Alba




vendredi 13 mai 2016

Août 1978, les Pieds Nickelés s'emparent du Lydia. Episode1

En 1978, le dessinateur Pellos fait un séjour sur la station de Port-Barcarès dans le cadre d'une résidence d'artiste. Son séjour lui inspirera une histoire: Les Pieds Nickelés sur le Lydia, parue dans un petit fascicule nommés "Trio" en août 1978. Le luxueux casino n'a plus que quelques mois à vivre mais ça nos personnages l'ignorent. On y croise notamment une certaine Kuniko Tsutsumi...


Dans cette aventure les trois compères, Filochard, Ribouldingue et Croquignol sont en séjour à Port-Barcarès:


...Alors que les trois compères piquent un somme, c'est la surprise...


Ils n'en croient pas leurs yeux!



...Mais rapidement leur nature profonde prend le dessus et, lorsqu'ils apprennent que c'est un casino, les trois comparses échafaudent un plan...









Quel stratagème vont-ils mettre en place?..........

..............La suite la semaine prochaine.......

Olivier Alba


vendredi 6 mai 2016

Le Lydia et le 7ème art.



Au cours de sa vie le Lydia /Moonta,a servi par trois fois de décor au cinéma. Une fois alors qu'il naviguait encore, deux fois depuis sa mise à terre en 1967.



 KANGAROO 
(ou La loi du fouet)

 film américain réalisé par Lewis Milestone 1952, avec Maureen O’Hara, Peter Lawford :
ICI 


Qui se souvient de ce film des années 1950 et surtout qui a repéré notre Moonta qui sert de décor pour quelques scènes (escalier, social hall, pont promenade, fumoir) à la 19ème minute du film?




 






La séquence à bord : Les personnages empruntent l’escalier menant au social hall, déambulent en palabrant sur le pont promenade et nous les quittons lorsqu’ils entrent dans le fumoir. Dernière scène, on aperçoit la silhouette altière du Moonta en fond d’écran au bout d’une longue estacade en bois à Port-Augusta.



 
Les personnage dans le social-Hall du Moonta








 
Le Moonta au fond au mouillage à Port-Augusta



















L'ALPAGUEUR

Film de Philippe Labro (1976) avec en tête d'affiche notre Bebel national,  a été tourné en partie sur le Lydia.



 



La séquence à bord : le paquebot est une nouvelle fois choisi par le cinéma avec en tête d’affiche Jean-Paul Belmondo. On y aperçoit en arrière-plan le luxueux casino dans lequel déambulent et se croisent flic ripoux et malfrat, un saut dans la salle sous la timonerie (pont des embarcations) et enfin  un plan saisissant de la proue du paquebot fendant le sable.

On y découvre les salons du  casino géré par Madame Kuniko Tsutsumi, permettant un instant de se replonger dans luxe de cette époque dorée (1974/1978).

Le casino "tsutsumi" Laques rouge et costumes des croupiers par Karl Lagarfeld

Bebel guette sa proie en proue du Lydia




























 POUSSIERES D'EMPIRE 

Tourné en partie sur le LYDIA en 1983.
 ICI 
(visionnage payant hélas).


Le dernier film qui prendra comme décor le LYDIA. En 1983 le manque d'entretien se fait déjà sentir sur les images mais le navire est encore "cinématographiquement" exploitable. Par la suite la ruine, le démontage, le pillage, ou les découpes des éléments caractéristiques du paquebot lui feront perdre cette ambiance si recherché par le 7ème art. Les visiteurs fuiront, le cinéma ne reviendra plus!




  
La séquence à bord : Les plans filmés relatent le retour en métropole de coloniaux de l’ex-Indochine. Malgré le talent de la cinéaste, les prises de vue arrivent à peine à masquer les ponts déjà très dégradés. Une fête se déroule sur la plage arrière du navire, on déambule sur le pont promenade et l’on se quitte avec les passagers qui quittent le navire sur l’échelle de coupée avant.

Montage cinéma qui fait penser que le Lydia navigue encore


La fête sur la plage arrière









































Espérons que le cinéma reviendra un jour...

Olivier Alba