Mesure d'audience ROI statistique webanalytics par WebAnalytics Lydia MOONTA: Mais où sont-ils passés ? (1° partie)

r

Nous sommes des Barcarèsiens, qui aimons et protégeons ce patrimoine inaliénable de notre commune

dimanche 26 juillet 2015

Mais où sont-ils passés ? (1° partie)





Nous lançons un avis de recherche sur ces éléments du patrimoine, partie intégrante du MOONTA/LYDIA, qui, souvenons-nous : 



  • Passerelle :

Hier :

Source crédit-photo :Dino

et... aujourd'hui :

     

Source crédit-photo : © photothèque Lydia Moonta.

Ce qui reste de la timonerie. Vol, vandalisme ? Désolation !


 Source crédit-photo : © photothèque Lydia Moonta.

  • Canots de sauvetage, bossoirs :

 Hier :
 

Source crédit-photo : inconnu


Source crédit-photo : © photothèque Lydia Moonta.

Source crédit-photo : Moliflor

 et aujourd'hui :


Source crédit-photo : © photothèque Lydia Moonta.

  • L'ancre qui se trouvait accolée au gaillard d'avant: 
Avant-hier :

Source crédit-photo  : South Australian Maritime Museum

et aujourd'hui (disparue entre-temps...) :
    Source crédit-photo : © photothèque Lydia Moonta.

    encore in situ en 2014
     

    Retrouvée ! Premier effet bénéfique de cette rubrique :  l'ancre nous est signalée localisée sur le terrain de France-Télécom ! 

    • Et les bollards ?

    Hier :


    et aujourd'hui ? :


      Source crédit-photo : © photothèque Lydia Moonta.
      • La dunette :

      Source crédit-photo : © photothèque Lydia Moonta.

      Hier et aujourd'hui, supplément gratuit :


      Source crédit-photo : © photothèque Lydia Moonta.


      Source crédit-photo : © photothèque Lydia Moonta.


      Xavier Cuvelier-Roy








      5 commentaires:

      1. Alors là, messieurs, bravo ! Belle initiative, bien réalisé et enfin, des nouveautés !
        Chapeau les artistes !

        RépondreSupprimer
      2. La timonerie (poste de pilotage) était quasi intacte dans la première moitié des années 80, ce n'est qu’après qu'elle va être soumise au pillage par des employés la plupart du temps peu scrupuleux. L'abandon des ponts supérieurs , les portes et fenêtres laissées ouvertes ainsi que la négligence vont être responsable de ce délabrement.
        Les chaloupes vont être retirées et sans doute jetés au début des années 90, c'est aussi à cette époque que va disparaitre la dunette et le pare soleil à l'arrière du navire. L'entretien est à cette époque réduite à rien, ce qui provoquera l’émoi de la presse locale devant le délabrement du navire.
        Enfin à l'époque de la "gestion" Partouche (sic), on va découper sans vergogne les bossoirs et bers d'embarcation restants, et foutre en l'air les mâts de charges avant et arrière, ainsi d'ailleurs que le mât d'origine arrière qu'ils remplaceront quelques mois plus tard devant le tollé général. Beaucoup de manches à air seront aussi à cette époque jetés.
        Bref depuis 30 ans on jette, on coupe, on pille sans aucune prise de conscience de la valeur patrimoniale du paquebot. Il est temps que cela change, espérons que ce blog servent au moins à sensibiliser les barcarésiens, curieux, amoureux et autres décideurs sur l'avenir à apporter au Lydia. Reconstruire en stoppant ce lent démembrement.

        RépondreSupprimer
      3. Xavier Cuvelier-Roy30 juillet 2015 à 18:03

        Bon, maintenant, si vous retrouvez le moteur, gardez-le, nous n'avons pas de place pour le stocker !

        RépondreSupprimer
      4. J'ai beaucoup de peine à admettre qu'il s'agisse d'un appareil émetteur-récepteur de radio, sur la photo de la passerelle que vous affichez : des heures (et plus...) de recherche sur internet ne m'ont pas permis de dénicher quelque chose de comparable. Ne s'agirait-il pas plutôt d'une sorte de tableau de bord électrique ?

        RépondreSupprimer
      5. Cher Papy, je comprends votre air dubitatif, j'ai eu le même la première fois devant l’appareil !...Et pourtant il est bien équipé a l’intérieur d'un haut parleur et sur la droite du cube se trouve un ensemble rudimentaire de transistor à lampe. Les inscriptions en grec confirment d'ailleurs l'analyse. La prochaine fois que je me rends à bord, j'essayerai de prendre des photos. La machine doit dater...
        Bien cordialement,

        RépondreSupprimer

      Les commentaires seront modérés dès l'instant où ils porteraient atteinte à la morale, se commettraient à des attaques ad-nominem de façon injurieuse ou diffamatoire. Attention à ne pas confondre commentaires et forum !